Qu'est ce que l'équilibre digestif

C’est lorsque le ventre est … silencieux !

Pas de douleurs d’estomac, pas de remontées acides, pas de constipation ni de diarrhées, pas de ballonnements, pas d’infections chroniques… Ces symptômes, lorsqu’ils existent, sont le signe d’un déséquilibre affectant une ou plusieurs organes impliqués dans la digestion :

    • Digestion haute (bouche, estomac, foie/vésicule, pancréas) dont le rôle est de transformer les aliments en nutriments assimilables grâce à l’action d’enzymes digestives et sécrétion de bile,
    • Digestion basse (intestin grêle et colon) dont le rôle est d’assimiler les nutriments issus de la digestion, et d’éliminer les déchets.
équilibre digestif
Équilibre digestif

Il est donc important, lorsque l’on souhaite modifier ou améliorer son alimentation, de veiller à ce que l’ensemble du système digestif fonctionne parfaitement pour bien digérer et assimiler.

L’écosystème intestinal

Dans le processus de digestion, l’intestin a un rôle très important. Mais plutôt que de parler de l’intestin , on parle plus volontiers de l’écosystème intestinal, qui comprend 3 piliers principaux :

    • La muqueuse intestinale (ou barrière intestinale) c’est-à-dire l’ensemble des cellules qui forment l’intestin. C’est une frontière étanche, qui ne laisse passer que les molécules parfaitement digérées grâce à des transporteurs sélectifs.  Elle représente une surface d’échange de plus de 300 m², soit l’équivalent d’un terrain de tennis.
    • La flore intestinale, ou microbiote, c’est-à-dire l’ensemble des bactéries qui colonisent l’intestin. Elles sont plus de 100 000 milliards, soit 10 fois plus que l’ensemble des cellules qui constituent le corps humain. De la composition de cette flore dépend une grande partie de notre santé.
    • Le système immunitaire intestinal, qui se concentre juste derrière la muqueuse intestinale et assure l’avant-garde de notre système de défense intérieur. Il assure notre protection face aux bactéries pathogènes, mais permet également d’établir la tolérance vis-à-vis des aliments que nous consommons.

Représentation de l’écosystème intestinal

écosystème intestinal

La meilleure connaissance de cet écosystème, en particulier la relation intestins-cerveau et la caractérisation précise du microbiote intestinal (composition, rôles), fait sans doute partie des plus grandes découvertes de ces 15 dernières années.

Lorsque cet écosystème est perturbé, des troubles plus ou moins gênants apparaissent :

    • nausées, ballonnements, gastrite, lourdeur digestive, constipation/diarrhées,
    • intolérances ou hypersensibilités alimentaires
    • colon irritable, inflammation chronique de l’intestin, maladies inflammatoires intestinales (MICI)
    • infections digestives et colonisation par des champignons ou levures type Candida albicans

Il n’est pas toujours facile de trouver l’origine des troubles. C’est pourquoi, l’aide d’un professionnel est souvent utile pour y voir plus clair. Grâce à un interrogatoire précis, et à l’analyse de vos habitudes alimentaires, il est possible de faire un diagnostic et de proposer une prise en charge appropriée. Parfois, il est nécessaire de faire des analyses de selles spécifiques, et éventuellement une recherche d’intolérances alimentaires pour compléter la consultation.

Me contacter

En savoir plus